eglise_geste_panorama-3[1]

Il est temps de se mettre en danger. Nous apprenons que la Gauche veut tomber dans un de ses travers historiques en cherchant à faire démolir l’église de Gesté dans le Maine et Loire.. Nous vous demandons de vous tenir prêts à vous déplacer dans l’urgence pour défendre cette église dont certaines parties remontent au XVème siècle. Rappelez vous qu’à Vendômes au début du XXème siècle ce furent des excréments qu’utilisèrent les mêmes officines pour terminer leur tâche immonde.

Rappelons que notre article "Nous ne serons plus jamais des catholiques de salon" a rencontré un grand succès. Nous espérons de tout cœur que nos lecteurs sauront mettre en pratique leur adhésion de cœur. Notons par ailleurs que cette église a vu périr plus de 300 chouans assassinés par les colonnes infernales!

Vous pouvez prendre connaissance de l’affaire dans l’article suivant. En voici un extrait:

« L’avocat de l’association a déposé ce jour un référé en suspension et une requête en annulation de la délibération du conseil municipal, mais il est probable que la démolition commencera dès demain. Il ne reste que peu d’alternatives possibles pour empêcher ce vandalisme. La première serait que le ministère de la Culture, qui est au courant de la situation, prenne ses responsabilités comme à Saint-Gemmes-d’Andigné (ou à Fontainebleau) et prenne un arrêté d’instance de classement. Mais celui-ci doit intervenir immédiatement.

La deuxième serait que l’on suive l’exemple de la Halle de Fontainebleau, où les défenseurs du patrimoine se sont opposés physiquement aux bulldozers. Nous parlions récemment de la leçon turque, peut-être est-il temps de la suivre même s’il est facile de parler depuis Paris, loin du Maine-et-Loire. Quelle que soit l’issue de cette bataille, il reste à espérer que les responsables n’en sortiront pas impunis. Va-t-on accepter qu’en France, désormais, un élu local puisse décider de la destruction d’une église en bon état, dont la qualité artistique est reconnue même par un tribunal administratif ? Sommes nous encore dans un État de droit ou le temps de la barbarie est-il définitivement revenu. « 

La Presse Internationale s’est déjà émue de la situation ubuesque dans laquelle se plonge la municipalité. Citons le New York Times par exemple.

S’il vous en fallait davantage pour vous encourager à la mobilisation, notons que la municipalité avec l’aide de la préfecture a encouragé la détérioration du Lieu. Vous pouvez prendre connaissance de leurs méfaits ici.

Nouvel Arbitre

nouvelarbitre@gmail.com

www.eglisedegeste.fr

Téléphone de la mairie : 02 41 56 64 56