3974 Najat Belkacem

Eclairant débat sur le “mariage pour tous”, l’autre lundi dans l’émissionMots croisés(France 2). En vedette parmi les six invités : Mme Najat Vallaud-Belkacem, ès qualités de ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement et chargée par le premier ministre d’une “mission de lutte contre l’homophobie” — c’est-à-dire, ces jours-ci, contre les adversaires du projet de loi.

Le moins que l’on puisse dire, c ’est que madame la ministresse fait le job. Sur la “manif pour tous” : « Le droit à manifester est fondamental. Il nous est arrivé nous-mêmes [le camp du progrès] d’y recourir ; mais plutôt pour revendiquer des droits que pour en refuser à d’autres. » Et toc !

Sauf qu’en l’occurrence, chère Najat, votre projet tend bel et bien à supprimer un droit : celui des enfants à avoir un père et une mère. Mais il est vrai aussi que les enfants ne votent pas…

Sur les leçons à tirer de cette démonstration de masse : « Il faut tout prendre en compte, bien sûr ; mais surtout ces 51,6 % de Français qui ont voté pour François Hollande en toute connaissance de cause sur un programme clair, et notamment sur son engagement n° 31 »(ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe).

Foutage de gueule ! On n’a pas souvenir que le candidat Hollande ait jamais mis en avant cet argument de campagne, ni en meeting ni en débat.

Quant à consulter le peuple, la porte-parole du gouvernement ne veut même pas en entendre parler. Primo, ce serait anticonstitutionnel, puisque, comme chacun sait, « la famille ne relève pas du social ». Mais surtout, « au-delà de la Constitution [sic], c’est une question politique : nous ne voulons pas soumettre à référendum des textes qui divisent les Français ! » dit-elle sans rire. Il ne faudrait donc consulter le peuple que sur les questions qui ne font point débat ? Pierre Dac aurait adoré !

Sur la PMA enfin, Najat apaise les inquiétudes d’Yves Calvi : non, le projet n’est pas « enterré » ! Il figurera bien en mars dans la « loi sur la famille » (sic). Mais voilà que notre animateur surenchérit dans l’égalitarisme : « Si le droit à l’enfant est ouvert aux lesbiennes, pourquoi l’interdire aux gays ? » « Ça n’a rien à voir ! ose Mme Vallaud-Belkacem. Le gouvernement est définitivement opposé à la GPA, à cause du risque de marchandisation des corps ! »

Une envolée stoppée net par l’abbé internaute Grosjean : « Comment vous croire, alors que sur votre blog vous avez pris position en faveur de la GPA ? »

Silence gêné de l’intéressée, qui préfère encore répondre à Bruno Gollnisch : « À peine la PMA votée, les homosexuels masculins réclameront la GPA ! » prédit-il. « C’est absurde ! », rétorque-t-elle à tout hasard, avant de botter en touche avec une comparaison digne du meilleur Monty Python : « Quand on a voté le droit à l’IVG pour les femmes, les hommes ne l’ont pas réclamée ! »

Une chose est sûre : en cas d’échec politique, cette fille-là pourra toujours se recycler dans la stand-up comedy.

Source : Asile de Blog