Très important et très intéressant ! A diffuser au maximum !
Depuis plusieurs mois la loi sur le mariage homo mariage pour tous que ce gouvernement socialiste souhaite imposer aux français soulève un nombre d'objections qui donnent le vertige.
On s'étonne cependant que personne n'ait pensé aux risques de détournement du mariage en vue d'obtenir des papiers.
 
Le projet de loi est une boîte de Pandore qui ne consistera pas seulement à aller contre la nature des choses, à menacer la famille et l'intérêt de l'enfant et à satisfaire une minorité de citoyens qui s'aiment : comme tout projet de loi socialement favorable à des cas très particuliers, il sera utilisé par des esprits mal intentionnés mais ingénieux qui auront tôt fait d'en détourner l'usage.
 
Lors d'un mariage entre deux hommes comment vérifier que ce mariage n'est pas blanc, qu'il ne sert pas uniquement à obtenir des papiers ? Car lors d'un mariage blanc classique, le candidat à la naturalisation doit trouver une épouse française et donner des gages de sérieux pour que le mariage ne soit pas annulé...
 
Dans une affaire récente qui voyait un transsexuel espagnol comparaître devant un tribunal correctionnel français, celui ci était victime d'un "mari" algérien la battait et profitait de ses revenus et logement. Le mariagecontracté en Espagne (les magistrats français ébahis ont dû admettre que c'était déjà une réalité dans ce pays) avait évidemment pour unique objet pour le mari algérien d'obtenir des papiers espagnols, ce qu'il a obtenu et son conjoint souhaitait, dans un grand désarroi faire annuler ce mariage blanc. Sil la victime espagnole obtiendra certainement son divorce, son mari algérien, lui, conservera bien ses papiers espagnols sans que personne ne remette en cause sa naturalisation (un divorce n'est pas la preuve d'un mariage blanc et c'est facile à obtenir).
 
Cet épisode pousse à la réflexion.
Face à une population immigrante essentiellement masculine la difficulté de trouver une femme qui accepte un mariage blanc n'en sera désormais plus une. Des filières pourront s'organiser entre des "passeurs" français de papier qui pourront accueillir massivement d'autres immigrés masculins sans difficultés. Certains monnayent déjà les points de leur permis de conduire, alors pourquoi ne pas monnayer leur livret de famille ?
 
Je mets au défi les autorités françaises de pouvoir lutter contre cela sans risquer les plaintes pour discrimination homophobes. Car autant il est aisé de constater qu'un mariage est blanc lorsqu'il n'est pas consommé, qu'il n'y a pas de vie commune, d'enfants etc, autant pour un couple homosexuel il sera impossible de différencier les vrais des faux mariages ?
 
Qui pourra constater que le mariage est vraiment consommé ? Qui pourra attester vraiment du sérieux de l'union ? Qui pourra alors être assez malin pour contrer ce genre de manipulations ?
 
Une telle hypothèse n'est pas irréaliste et ceux qui aujourd'hui déjà taxent ces propos de réactionnaires ou d'homophobes sont bien loin d'avoir conscience des réalités dures et des réseaux d'ésclavage moderne quin'hésitent pas à monnayer toutes sortes de services humains.
 
Face à ces réalités qu'on ne peut nier, le projet de loi prévoit il suffisamment de protections ?
 
Un militant pro mariage pour tous m'a répondu sur Twitter : "contre le mariage gay, il manquait plus que ce pseudo argument. Bravo" : mais c'est en effet un argument, non pas contre pour être contre aveuglément, mais un argument réaliste qui, additionné aux autres déjà pertinents, milite très largement pour ne pas ouvrir davantage la boîte de Pandore.